« [Nunc transeamus] ad obligationes » (Gaius III, 88)

Par ces mots Gaius introduit un passage décisif du troisième commentaire des Institutes. Nous nous plaçons sous l’égide de cette formule magistrale, issue du premier traité de droit qui nous reste.

Ce blog s’adresse en premier lieu aux étudiants. Il leur suffira de cliquer sur l’intitulé de la matière pour accéder aux informations utiles. Le blog proposera encore des hypothèses ou des spéculations…

Hugues Rabault, Professeur de droit public, Université d’Evry-Val-d’Essonne – Faculté de droit et science politique.

Publicités